YOGA « Yuj »
racine en sanscrit
qui signifie
« se relier »

YOGA « Yuj »
racine en sanscrit
qui signifie
« se relier »

cours yoga Lyon 1
Le Yoga de Patanjali

origine du yoga

patanjali

En premier lieu, que veut dire YOGA. Cela vient de la racine en sanskrit « Yuj » se relier. Il a une existence probable entre le XVe siècle et Xe siècle AV JC. Mais c’est entre le IIe  siècle AV JC. et le Ve  siècle qu’est codifiée la philosophie du yoga dans les Yoga Sūtra de Patañjali, texte de référence et synthèse de toutes les théories existantes. Il a été écrit comme aide-mémoire pour les professeurs, de manière très télégraphique, en sanskrit (langue morte).

Ces textes viennent, eux-mêmes, d’une Tradition plus ancienne, le Véda : le grand livre de la connaissance du SAVOIR. (Référence au Véda).

L’objectif du système théorisé dans les 196 Yoga Sūtra (aphorisme) est de mener l’être humain à la pleine possession de sa santé physique, physiologique, et psychique. En effet le yoga vise à établir l’harmonie des facultés de l’être humain et de tous les éléments qui le composent (Les kosas : le corps, la respiration, les émotions, l’intellect, l’intuition). L’individu obtient alors une plus large expression de Soi possible.

Les Sūtra se définissent souvent tels un collier de perles que l’on égrène au fil de la transmission, et sont destinés à servir de base à l’enseignement du yoga. Psychologue avant l’heure, Les Yoga Sūtra de Patañjali abordent toutes les questions qui se posent à l’être humain tant sur le plan philosophiques, relationnelles avec Soi et Autrui, métaphysique et psychologique.

Sa mise en œuvre est posturale, respiratoire et méditative, – āsana, prānāyāma et dhyâna – mais concerne aussi d’une manière plus large toutes les attitudes personnelles et relationnelles qui font la trame de la vie de l’être humain.

Patañjali nous donne les moyens d’œuvrer à cet équilibre intérieur fragile en évacuant doucement les voiles de l’illusion, et du conditionnement de la Conscience afin que celle-ci puisse révéler une clarté de discernement (Viveka) et sa vraie nature.

Les Yoga Sutra de Patanjali restent aujourd’hui la référence ultime pour tous les aspects du yoga. Ils comportent 4 chapitres :

  1.  Samādhi pādah – Avoir un esprit clair (Les objectifs du yoga)
  2. Sādhana pādah – Les moyens (la pratique)
  3. Vibhūti pādah – les résultats (Les expériences)
  4. Kaivalya pādah – la liberté

En énumérant les huit membres du yoga Astānga-Yoga dans le Chapitre 2, Patañjali reflète les différents plans de l’être humain depuis sa relation avec le monde extérieur jusqu’aux éléments les plus subtils de lui-même.

  1.  Yama – les relations avec autrui
  2. Niyama – Les axes de discipline personnelle.
  3. Asana – le plan physique, c’est-à-dire le corps, par la pratique des postures.
  4. Prānāyāma – la pratique de contrôle du souffle et les énergies animant le corps en lien avec les émotions.
  5. Pratyāhāra – L’orientation du mental et l’ensemble des sens et des fonctions

Quant aux trois dernières parties, elles concernent la canalisation et l’orientation du mental sur « l’objet de médiation ». Elles décrivent les étapes qui mènent à la libération intérieure (Kaivalya).

Retour haut de page